Bienvenue



      Recherche     
  Version imprimable
Descriptif

Les brûlures peuvent être de plusieurs origines – thermiques, solaires, par le froid ou chimiques -.
La brûlure thermique et solaire entraîne une vasodilatation et apparition d’un œdème avec formation de liquide sous le derme – avec ou sans phlyctène selon l’atteinte des plans sous-jacents.
La brûlure par le froid provoque une vasoconstriction des vaisseaux, avec apparition de caillots et déshydratation de la peau.
Les brûlures chimiques sont plus rares, professionnelles et détruisent la structure cutanée. 
Les brûlures sont différenciées par le degré:

la simple rougeur avec érythème correspond au premier degré,

la phlyctène avec un érythème autour signifie le second degré
- une douleur forte avec une phlyctène percée sur un derme rouge est un second degré superficiel 
- la phlyctène percée et le derme décoloré sans douleur traduisent un second degré profond

le troisième degré se caractérise par la peau cartonnée, blanche ou brunâtre et atteind les structures profondes.

Quelques exemples de brûlures

Brûlures par contact avec :

brûlure au niveau de la cuisse suite à une chute et contact prolongé sur un radiateur

brûlure au niveau de la cuisse par du thé chaud

une source de chaleur  

un liquide chaud

brûlure au niveau du tronc par le feu

mains avec gelures chez un agriculteur

le feu

le froid – séquelles de gelures 

    

Dernière modification le 29/07/2008